Articles·histoire

Max

Résultat de recherche d'images pour "max livre"

Titre : Max

Auteur : Sarah Cohen-Scali

Edition : Gallimard Jeunesse (Collection Scripto)

Année de parution : 2012

Pages : 480

Prix : 15.90

 

Résumé :

Max est le premier du programme Lebensborn qui vise à régénérer l’Europe grâce à des individus purement aryens. Blonds, yeux bleus, peau blanche, ils sont les dignes représentants de la race dite supérieure par le Führer. Max est né le 20 janvier, date d’anniversaire d’Hitler, son modèle.

Il doit se faire remarquer par les plus grands et son rêve est de servir son pays.

Sa destinée est jonchée d’obstacles et de douleur, y arrivera-t-il ?

Et si tout ce en quoi il croyait n’était pas réalité ?

 

Mon avis :

Lire ce livre fut assez difficile pour moi. Nous découvrons une période noire de l’Histoire à travers les yeux d’un jeune aryen élevé dans le conditionnement du parti nazi.

Il est tout jeune mais ses mots sont crus et violents.

Les scènes sont décrites par un enfant, mais nous l’oublions presque en raison de la maturité de Max.

Il voit la Guerre et la connaît réellement, viols, mort omniprésente, violences, sang, on est touché au plus profond de nous par l’horreur de cette période. Nous ne pouvons détourner les yeux et une faille s’ouvre dans notre cœur.

J’ai tout d’abord détesté Max. Ses idées, sa façon de penser et sa violence m’ont choquée pour un enfant de cet âge, puisque nous le suivons de sa naissance jusqu’à ses neuf ans. J’ai vite oublié l’âge qu’il avait au vu des scènes révoltantes auxquelles il a assisté.

« Et je crois bien qu’en temps de guerre, pour un enfant, les années comptent double. »

Ce livre est dur, il nous percute de plein fouet. Il n’y a aucune censure et nous découvrons une Guerre horrible, terrifiante, affreuse et désolante.

Max est l’un des nombreux garçons qui ont été conditionnés dans l’idéologie des jeunesses hitlériennes et de la perfection de la race aryenne.

La souffrance fait partie intégrante de sa vie. L’auteure transcrit à la perfection les émotions et sentiments des personnes, la détresse, la détermination, la volonté de vivre, la peur constante, tout cela nous transperce de plein fouet et laisse une trace indélébile dans notre cœur.

« Les enfants ne doivent pas payer pour les fautes de leurs parents. »

 

Je recommande ce roman puissant aux âmes les plus solides !

 

Note : 18,50/20

3 commentaires sur “Max

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s