Textes

Constellations

Le soleil s’est couché à l’horizon
La nuit s’infiltre doucement, telle un poison.
En silence, calmement elle fait place nette,
Les plus belles constellations scintillent au-dessus de nos têtes.

La Grande Ourse et son fils, sauvés par le dieu des dieux,
Se retrouvent gaiement loin des yeux curieux.
De son côté Andromède, princesse à la beauté inégalée,
Va retrouver celui qui l’a sauvée,
Des griffes du dragon déchainé,
Il s’agit bien-sûr du valeureux Persée !

Pour frimer même dans le ciel,
Hercule recommence ses travaux avec fiel.
Il brûle l’Hydre de Lerne farouchement,
Ecrasant à nouveau le Cancer dément.
Portant fièrement la fourrure du Lion de Némée,
Il se met en quête du Bélier,
Pauvre Aries, il n’aspirait qu’à un repos mérité,
Après que Phrixos fut mis en sécurité.
L’inconscience du demi-dieu
L’obligea à envoyer dans les cieux,
Chiron, Sagittaire, ami précieux.

Loin de la folie meurtrière de son futur sauveur,
Prométhée le Verseau sous l’Aigle vengeur, vit cent malheurs.
Le Capricorne sauve Zeus de la noyade,
Lui permettant de retrouver sa belle naïade,
De cette union naquit les Gémeaux,
Descendance d’un cygne sorti des eaux.

A l’écart de tous ces ébats qui cacophonent,
Patiemment attend la déesse Vierge Démeter,
Que lui revienne sa fille bien-aimée Perséphone,
Rendue par les entrailles des Enfers.
La Lyre joue seule, rien que pour elle,
Sans Orphée pour jouer avec ses doigts,
Parti au pays des Morts depuis des mois,
Pour aller chercher sa belle.

Loin de la douceur des accords mélodieux,
Orion et le Scorpion sont furieux,
Et plus que jamais se détestent ;
Mais l’un se lève à l’Ouest et l’autre à l’Est,
Ainsi jamais ils ne se livreront dans une bataille
Qui leur causerait mille entailles.

Le Phénix renait de ses cendres,
Le Taureau n’est qu’à prendre,
Le Petit renard attend patiemment,
Que son Prince le rejoigne en se suicidant.

Quel beau tableau de minuit !
Toutes ces étoiles qui se cherchent et se fuient !
Et quelle tristesse au matin,
Quand il ne reste plus rien.

10onance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s